photo d'une tapisserie du lieu

Rezdechaussée, l'histoire d'une maison

Nous avons choisi ce lieu pour son identité forte liée à sa localisation mais aussi à son histoire. Située rue Notre-Dame à Bordeaux, cette maison verticale porte encore les traces de plusieurs générations de familles. Elle a abrité pendant des années dans sa partie basse un atelier, espace brut ayant servi de lieu de travail à son dernier occupant, un serrurier-ferronnier. Coupé de la rue par un lourd vantail de bois, cet espace a vécu confidentiellement pendant trente ans sous la lumière artificielle. Les étages à l'atmosphère plus intime ont accueilli les espaces de vie propices au repli domestique. Dès 2010, nous avons souhaité faire de cette maison un lieu ouvert sur des dynamiques événementielles, artistiques et culturelles tout en maintenant sa vocation domestique. Espace accessible et favorable aux échanges, le Rezdechaussée est très vite devenu le cœur symbolique de ce projet éponyme.


Durant l'automne, le désir de faire découvrir ce lieu insolite longtemps fermé, de créer un effet de surprise dans une volonté de rapprochement avec les habitants du quartier a inspiré un premier évènement :« L'imperceptible n'est pas forcément remarquable ». Au printemps 2011, dans le cadre de la manifestation « Têtes de gondole » initiée par l'Université Bordeaux III avec des étudiants, l'installation de Léa Luisa présentait la chambre comme lieu d'accueil d'une œuvre intimiste. Cette collaboration témoignait de la volonté de travailler à la promotion de jeunes artistes en leur offrant un espace de visibilité dans un cadre non normatif. De longs mois de travaux ont commencé en juillet 2011 afin de redonner au lieu une nouvelle respiration tout en restant fidèle à son esprit. Au mois d'octobre 2012, Rezdechaussée a ouvert de nouveau sa porte…